Imprimer
Catégorie parente: Sujets
Catégorie : Réalisations et impressions
Affichages : 452
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Les lithophanies

Mes pérégrinations tardives m'ont fait découvrir un procédé de production peu commun. Il s'agit des Lithophanie.

Il s'agit d'un procédé de création d'oeuvres picturales pour le moins originales :

Pour reprendre les propos de Wikipedia :

Une lithophanie est une œuvre gravée ou moulée en porcelaine très fine et translucide qui ne peut être vue clairement que rétro-éclairée par une source de lumière. Il s'agit d'une représentation ou une scène en intaille qui apparaît en grisaille (en niveaux de gris).

Une lithophanie présente une image en trois dimensions - complètement différentes des gravures en deux dimensions et des daguerréotypes qui sont « à plat ». Les images modifient leurs caractéristiques en fonction de la source lumineuse derrière elles. Les scènes du panneau d'une lithophanie fixée à une fenêtre changent tout au long de la journée, selon la quantité de lumière du soleil. La source de lumière variable est ce qui rend les lithophanies plus intéressantes pour l'observateur que les images en deux dimensions.

Le mode opératoire

  1. Création d'un modèle de base pour accueillir n'importe quelle image.
  2. Utilisation du bon modifier pour la production de la Lithophanie.
  3. Un paramètrage rapide du matériel utilisé par l'objet pour le rendu visuel.
  4. Quelques sources lumineuses.
  5. Et voila le résultat animé en vidéo

Astuces pour l'impression.

Pour obtenir un résultat visuel optimal, les lithophanies s'impriment verticalement. Les imprimer a plat semble une bonne idée lors des premiers tests. Mais rapidement on s'apperçoit que la résolution verticale est insuffisante pour obtenir les différentes tonalités recherchée, mais aussi le tracé d'une couche horizontale ressort fortement lors que la pièce est éclairée, rendant la "lecture" de la lithophanie si ce n'est impossible, au moins très compliquée.

 

 Un paramêtrage "hyper complexe" grâce au Sub Surface Scattering

 

Et ci dessous, une mise en pratique.

En commençant par la conception avec Blender.

Et le et résultat de l'impression en cours.